H.O.M.E. immobilier

Habitat Objectif Maîtrise Environnementale



A ) PRESENTATION DE LA SOCIETE


La société H.O.M.E. Immobilier a été créée le 20 Janvier 2011.


Elle est constituée de 2 cogérants (messieurs JP.Palloteau et P.Firmino) tous les deux ingénieurs en Bâtiment et Travaux publics.


Les expériences respectives des 2 cogérants les ont amenés depuis une quinzaine d’années à exercer des emplois à la fois de conduite de travaux mais également de maîtrise d’œuvre dans les domaines du Bâtiment et des Travaux Publics.


La société est née de l’idée de proposer une alternative à l’offre de logements actuellement présentée au cœur des centres villes essentiellement décomposé de la manière suivante :


Cette alternative serait la construction de maisons neuves (isolées ou en petit regroupement), capable de répondre aux principes suivants :

  1. Optimiser les surfaces constructibles disponibles,

  2. Répondre aux principes de base de l’architecture bioclimatique,

  3. Offrir des maisons répondant au bien être de leurs habitants,

  4. Proposer une gamme de prix accessible (350 000 à 450 000 euros).


Les deux années qui ont précédé la création de la société H.O.M.E. Immobilier, ont été l’occasion de tester la capacité des futurs cogérants à mener à bien un projet commun et entièrement dans l’esprit de la vision précédemment décrite par la construction de deux maisons bioclimatiques et écologiques au n° 79 et 79 bis rue de Magneux à Reims.



















Façades du projet situé au 79 et 79 bis rue de Magneux, Reims (51)



B ) LE PROJET DU 79 et 79 bis rue de Magneux ; REIMS


I ) Optimiser les surfaces constructibles


Etre capable d’optimiser les surfaces constructibles au cœur des centres villes, c’est trouver des solutions constructives originales s’incérant convenablement dans un bâti existant tout en offrant une modernité architecturale à la recherche du bien être des habitants dans le respect de l’environnement.


Pour le projet de la rue de magneux à Reims, il nous a été nécessaire de réaliser à la fois :


  1. Un nouveau plan de bornage du terrain nouvellement acquis,
















Plans de bornage du terrain


  1. Une division volumétrique du futur ensemble immobilier















Division volumétrique de l’ensemble immobilier


Cette division volumétrique du terrain nous a permis de réaliser sur le même terrain d’une surface d’environ 270 m², la construction imbriquée de deux maisons indépendantes d’une surface habitable de l’ordre de 115 m² chacune.





II ) Répondre aux bases de l’architecture bioclimatique


II.1 ) L’orientation de la construction


Il est primordial, pour optimiser la thermique d’hiver comme celle d’été, de développer au maximum la surface des façades sud et à réduire celles des autres façades et toitures.


Pour le projet de la rue de magneux à Reims, il nous a été possible de mettre en œuvre une orientation « plein sud » des deux maisons permettant de tirer un gain optimal de l’ensoleillement.




















Façades SUD


Très larges ouvertures / double vitrage


Les ouvertures représentent environ 30 %

de la surface totale de la façade sud.




Façade NORD


Très peu d’ouvertures / triple vitrage


Les ouvertures représentent environ 7 %

de la surface totale de la façade nord.



II.2 ) La compacité de la construction


Pour un volume habité équivalent, l’enveloppe présentant la plus faible surface de parois extérieures sera celle présentant le moins de déperditions thermiques.


La recherche de la géométrie la plus compacte possible doit être pondérée par la priorité donnée à la façade sud et bien sûr en cohérence avec les objectifs architecturaux.


La recherche d’une compacité relative se justifie aussi largement d’un point de vue économique ; moindre quantité de matériaux, moindre complexité, et donc moindre coûts (économiques et écologiques) de construction et de maintenance.


Pour le projet de la rue de magneux à Reims, les formes cubiques imposés par la recherche architecturale très moderne de l’ouvrage ont de fait permis d’atteindre une très forte compacité de la construction, l’enveloppe présentant une assez faible surface de parois extérieures par rapport aux volumes des espaces qu’elle contient.

















Architecture cubique permettant une bonne compacité de la construction



II.2 ) L’organisation des zones d’habitat de la construction


L’occupation des divers espaces d’un habitat varie en fonction du rythme des saisons et des journées. Définir ces différentes zones et caractériser leurs besoins thermiques spécifiques permet de les disposer rationnellement les unes par rapport aux autres.


Pour le projet de la rue de magneux à Reims, cette réflexion à pu être mené exclusivement sur la deuxième maison qui a pu bénéficier d’un « espace tampon » avec la création des garages côté rue mais également d’une protection des vents froids du nord grâce au masque formé par la première maison composée d’un étage supplémentaire.


Protection contre les vents froids










Zone tampon créée par les garages




III ) Offrir des maisons répondant aux biens êtres de leurs habitants,


III.1 ) Des Parois performantes


Dans une conception bioclimatique, les parois du bâtiment sont les principaux moyens pour gérer les flux thermiques. Ci-dessous sont indiqués les différentes performances des parois, opaques et vitrés ainsi que celles de la toiture qui ont été mis en œuvre sur le projet de la rue de magneux à Reims.


III.1.a ) Les parois opaques


Les murs sont constituées de la manière suivante :


(ʎ = 0.09 W/m.K)

soit un R = 2.80 m².K/W


(ʎ = 0.038 W/m.K)

soit un R = 2.10 m².K/W


La résistance thermique (R) de la paroi est donc : R = 4.90 m².K/W


Le coefficient de transmission thermique (U) de la paroi est donc : U = 0.20 /W/m².K













Blocs de béton cellulaire













Doublage en laine de bois

+ pare vapeur


La toiture :


La toiture est constituée de la manière suivante :


(ʎ = 0.9 W/m.K)

soit un R = 0.25 m².K/W


(ʎ = 0.04 W/m.K)

soit un R = 5.00 m².K/W


La résistance thermique (R) de la paroi est donc : R = 5.25 m².K/W


Le coefficient de transmission thermique (U) de la paroi est donc : U = 0.19 /W/m².K



III.1.b ) Les parois vitrées


Les fonctions des baies vitrées sont multiples ; elles transmettent la lumière, permettent les vues vers l’extérieur, offrent des possibilités d’aération … du point de vue thermique, elles sont les organes de captage solaire les plus simples, les plus économiques et donc les plus répandues.


Pour le projet de la rue de magneux à Reims, le choix du type de vitrage a été effectué en fonction du rôle thermique qui lui était assigné selon son emplacement dans la construction.


Ainsi, les larges baies vitrées mise en place sur les façades sud des ouvrages sont des doubles vitrages à isolation renforcée en 4/16/4 gaz argon ayant un coefficient de transmission thermique U = 1.40 /W/m².K


Tandis que la façade nord a reçu de petites ouvertures en forme de meurtrière composées de triples vitrages à isolation renforcée en 4/16/4 /16/4 gaz argon ayant un coefficient de transmission thermique U = 0.80 /W/m².K






















III.2 ) La gestion du renouvellement de l’air



La performance énergétique d’un bâtiment comme la qualité de son air intérieur dépendent grandement du système de ventilation mis en place.


Pour le projet de la rue de magneux à Reims, la Gestion du renouvellement de l’air est assurée par une ventilation mécanique hygroréglable de type B.


Ce système s’ajuste au taux d’humidité de l’air de chaque pièce. Le moteur du ventilateur s’adapte au degré d’ouverture des bouches d’extraction d’air.




















III.3 ) Des matériaux et techniques employés de qualité


III.3.a ) Les matériaux employés


Parquets massifs














Laine de bois



Laine de chanvre











Bloc de béton cellulaire



















Peinture 0 COV

Fermacell


III.3.b ) Les techniques employés



Plancher chauffant,










Chaudière gaz à condensation,





IV ) Le diagnostic de perfomance énergétique








C ) LES OBJECTIF de H.O.M.E. Immobilier


D’une ancienne construction ayant pris feu …









… est née l’idée de construire autrement …










… se concrétisant par la mise en œuvre d’un projet et d’une réalisation …























… que l’on souhaite pouvoir multiplier…sous le label …